top of page

Aux côtés des femmes

Nous terminons l'année 2021, une année où j'ai partie une grande majorité de mon temps à me former. Je me suis transformée et j'ai vu naitre la doula qui était là en moi depuis longtemps. Cette part de moi prend un peu plus vit à chaque accompagnement. Chaque séance a sa saveur, sa part d'inquiétude et de remise en question. J'ai l'honneur de cheminer aux côtés de femmes et d'hommes passionnants qui me font grandir dans mon métier.


J'avais à coeur, pour clôturer cette année, de vous partager mon vécu, mon ressenti de doula avec ces mots que j'ai couché sur le papier à la suite de séances ô combien puissantes.


"Je l’ai vue désemparée face à son corps qui change.

Je l’ai vue bloquée émotionnellement et physiquement comme nouée de l'intérieur.

Je l’ai sentie apeurée devant ce tourbillon émotionnel qu’elle était en train de vivre.


Et puis, j’étais là. Juste là.

Droite, face à elle, le cœur grand ouvert.

J’étais là et j’ai porté l’espace en lui offrant mon écoute sincère.


J’ai vu ses larmes monter puis rouler sur ces joues.

J’étais là. Juste là, présente pour elle.

Juste pour lui rappeler qu’elle pouvait lâcher car elle était en sécurité.


Je l’ai vue s’ouvrir sur son passé.

Je l’ai vue avancer sur son propre chemin sans qu’elle ne s’en rende compte.


J’ai accueilli, les bras grands ouverts et les pieds profondément ancrés dans le sol.

Chacun de ses mots ont pû se déposer auprès de moi

et son histoire, ô combien chargée, être racontée dans cet espace.


Ses larmes ont continué de s’écouler encore et encore après notre rencontre.

Elle a traversé seule, dans sa toute puissance, sa tempête orchestrée par ses peurs, ses doutes, sa rage, sa colère, son incompréhension, son désespoir...


Et puis, comme une éclaircie après l’orage, je l’ai vue lumineuse, créatrice, puissante, sauvage.

Je l’ai vue ainsi, mais le plus important, c’est qu’elle se percevait ainsi.

J’ai été fière d’elle, car elle l’avait fait.

Elle a trouvé son propre chemin de guérison

Elle est allée puiser dans ses profondeurs pour renaître.

Et elle le sait, intensément, elle a tout en elle pour gravir ses propres sommets.


J’étais là, juste là

À côté d’elle."

20 vues0 commentaire

Comments


bottom of page